Frigidité vs nymphomanie

Ras le bol de se faire traiter de l’une comme de l’autre !

Si un mec ne nous fait pas jouir nous sommes frigides, si nous avons une libido comparable à la sienne : nous sommes au mieux nymphos, au pire des putes !

Quand nous laissera-t-on libre de vivre notre sexualité en dehors des normes masculines ?

 

Rappel des définitions :

Il le faut bien puisque les deux mots sont utilisés à tort et à travers, comme pour donner une fausse assise médicale à un discours essentiellement machiste !

 

La frigidité :

Il s’agit d’un trouble de la libido (désir sexuel) qui peut avoir une origine psychologique et/ou éducative, tout comme être provoquée par le stress et la dépression ou encore, par la prise de certains médicaments (antidépresseurs notamment !).

Elle peut être générale ou ciblée sur le partenaire actuel ( !), occasionnelle et temporaire ou permanente, en raison notamment de dysfonctionnements hormonaux.

Sa prise en charge est donc soit purement médicale soit psychologique, soit les deux.

Elle ne doit en aucun cas être confondue avec l’absence d’orgasme durant les rapports sexuels… Par contre, comment s’étonner qu’une femme se soumettant à un rapport sexuel malgré l’absence de désir, ait des difficultés à s’envoyer en l’air !?

 

La nymphomanie :

Que les causes de l’hypersexualité soient psychologiques (forte carence affective), qu’elles proviennent de la phase maniaque d’un trouble thymique bipolaire ou encore, qu’elles soient d’origine neurologique (atteinte du système limbique), il s’agit d’une maladie souvent invalidante dont les conséquences sont difficiles à surmonter.

Même s’il est difficile d’établir une « normalité » de la pulsion sexuelle, vu que chaque individu qu’il soit mâle ou femelle est unique, il faut admettre qu’on ne peut parler de nymphomanie que lorsque le comportement devient compulsif et, échappe au contrôle de la personne atteinte.

Une femme qui éprouve du désir sexuel, même quotidiennement n’est nullement malade ou obsédée pour autant !

 

En conclusion :

La prochaine fois que vous entendrez un homme utiliser ces mots pour insulter une femme, j’espère que vous aurez trouvé ici de quoi lui répondre et le remettre en place !

 


La libertine

About La libertine

view all posts

Jeune Libertine de 25 ans je partages avec vous mon amour pour le Libertinage.Tu cherches à rencontrer des Libertines? REJOINT NOUS ICI Si tu veux baiser ce soir!

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de