Le libertinage n’est pas de la pornographie

Pour ceux qui ont franchi le pas, qui sont libertins ou échangistes, il est impossible de confondre leurs pratiques avec de la pornographie.

Reste que dans l’esprit du grand public, il est encore fréquent d’assimiler les deux en raison d’une grande méconnaissance de la réalité du libertinage…

La pornographie n’est qu’un petit réservoir à fantasmes…

Il faut reconnaître que pour Mr et Mme Toutlemonde, sortir de la routine sexuelle se résume souvent au visionnage de films et vidéos pornos, aujourd’hui très facilement accessibles sur la toile. Il est vrai aussi que pour répondre aux attentes du public, l’industrie porno a su diversifier son offre en l’enrichissant de pratiques naturellement répandues dans le libertinage.

Mais voilà, les pornos ne font que filmer les ébats plus ou moins originaux des acteurs, les scénarii se réduisent à la plus simple expression de 3 mots pour 10 râles… Ils illustrent les fantasmes les plus courants propres à satisfaire le voyeurisme de leur clientèle, c’est le seul rôle qu’ils s’assignent et jamais, ils ne décrivent la démarche libertine.

Par contre, il faut reconnaître que c’est parfois le cas de certaines vidéos hard «  amateur » disponibles sur la toile mais, qui restent rares et sur lesquelles on tombe plus facilement par un heureux hasard que par une recherche ciblée !

L’érotisme de l’un est parfois la pornographie de l’autre… quand ils ne sont pas synonymes de débauche immorale !

Il est vrai qu’aux yeux et dans l’imaginaire de ceux qui n’en font pas partie, le libertinage sent toujours un peu le souffre. Si certains envient la liberté de ses adeptes et rêvent d’y accéder, d’autres en restent aux images les plus crues (souvent issues de leur propre fantasmagorie) qu’ils ou elles rejettent plus ou moins violemment.

Ce sont le plus souvent ces personnes qui entretiennent la confusion entre pornographie et libertinage, soit par l’entremise d’une ignorance dont elles refusent de sortir, soit par peur de se « salir » tant il est vrai que pour certains, si le sexe ne peut plus de nos jours être considéré comme « sale », c’est sur la libido qu’ils jettent l’opprobre, quand ce n’est pas sur la libération sexuelle.

Le libertinage : une démarche aussi idéologique que sexuelle ?

La réalité c’est que pour beaucoup de libertins, c’est un art de vivre, une véritable contre-culture qui passe par la libération sexuelle la plus aboutie de l’individu et du couple. C’est la libération leurs pulsions sexuelles dans la réalisation de leurs fantasmes, hors des contraintes sociales traditionnelles mais, dans le respect le plus total de la liberté de l’autre… quel que soit son sexe !

C’est ce qui conduit à l’une des différences les plus criantes entre libertinage et pornographie : pour le libertin la femme n’est jamais victime de son désir ou de ses plaisirs. Même objet de son désir, elle n’est jamais réduite à la « chose » que l’on voit s’agiter dans un porno. La libertine n’a même pas besoin d’être starisée pour faire valoir ses préférences, ses désirs, ses volontés.

L’autre différence finalement tout aussi importante et souvent oubliée, c’est que la pornographie est une industrie, un commerce qui nous vend ce que nous avons envie de regarder et qui ne satisfait que nos désirs voyeuristes. Le libertinage quant à lui est l’aboutissement de la démarche volontaire d’un individu ou d’un couple vers son épanouissement sexuel et cela, c’est totalement gratuit… Même si les libertins sont de bons clients des sites, des clubs et des sexshop… !


La libertine

About La libertine

view all posts

Jeune Libertine de 25 ans je partages avec vous mon amour pour le Libertinage.Tu cherches à rencontrer des Libertines? REJOINT NOUS ICI Si tu veux baiser ce soir!

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
lucien Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
lucien
Invité
lucien

J’ai rencontré celle qui allait devenir ma femme dans un club de libertinage.
Nous nous sommes mariés et avons conservé nos tendances sexuelles
J’ai 26 ans et ma femme est plus agée que moi de 6 ans