MST/IST la chasse aux idées reçues

Relâchement de la prévention, insouciance ou idées reçues qui ont la vie très dure, les Infections Sexuellement Transmissibles (ex MST) sont en pleine recrudescence en Europe et en France depuis 1998, même la syphilis est réapparue depuis 2000…

Même s’il en existe trop pour toutes les lister ici, je vous propose une petite chasse aux idées reçues les plus courantes et surtout les plus dangereuses…

 
Le préservatif protège de tout, à 100% :

FAUX dans l’absolu…. Mais il reste le meilleur moyen de réduire les risques !

 

Pas d’éjaculation, pas de risque :

FAUX ! Tous les fluides corporels sont potentiellement contaminants : le liquide séminal aussi bien que la cyprine ou la salive, le sperme et le sang, etc…

 

L’herpès labial n’est pas transmissible à la zone génitale :

FAUX : le virus HSV-1 labial peut atteindre la zone génitale par contact, même si la contamination est moins fréquente que par l’HSV-2…

 

Le sexe anal, c’est risqué :

VRAI : en raison de la porosité et de la vascularisation de la muqueuse anale (suppositoires !) Et FAUX, car en prenant des précautions (préservatif + lubrifiants), il n’y a pas plus de risques que pour les autres jeux…

 

Cunnilingus et fellation sont sans aucuns risques :

FAUX : il est impossible d’avoir conscience des microcoupures buccales qui sont indolores. De plus la salive n’élimine pas les risques de contamination et ne détruit pas les virus (VIH, syphilis, gonorrhées, hépatite B et surtout herpès)

 

Les poils des nids à MST :

FAUX : particulièrement chez la femme où ils sont le 1er rempart de protection de la vulve et de la flore vaginale ultra-sensible, ce qui explique la recrudescence des mycoses et de certaines MST chez les adeptes de l’intégrale…

 

Pas de transmission sexuelle des infections intestinales :

FAUX : rectite, colite, rectocolite, entérite sont des infections transmises par inoculation directe de germes présents dans le rectum vers la bouche…

 

Petit Rappel :

Toutes les pratiques sexuelles comportant un contact génital ou buccogénital avec une autre personne et/ou ses fluides génitaux, comportent un risque de transmission d’une IST.

Les virus pénètrent le corps par des portes d’entrées spécifiques : muqueuses vaginale et rectale, utérus (col), urètre masculin et féminin, qui sont particulièrement favorables aux virus car ils pénètrent les cellules par simple contact, aucun besoin de lésion, coupure, etc… La peau et la muqueuse buccale ne sont concernées qu’en présence de lésion (coupures, soins dentaires, etc.).

Même si…

Il est vrai que chez nous on ne meurt plus autant du sida et de la syphilis, il faut vivre avec… ! Comme se souvenir que bon nombre de cancers du col utérin sont dus au papillomavirus (HPV) et, qu’une chlamydiose peut engendrer la stérilité…

Pour profiter de la vie, pour profiter du sexe, protégez-vous !

 


La libertine

About La libertine

view all posts

Jeune Libertine de 25 ans je partages avec vous mon amour pour le Libertinage.Tu cherches à rencontrer des Libertines? REJOINT NOUS ICI Si tu veux baiser ce soir!

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de