Les libertines sont-elles Nymphomanes?

Traiter une femme de nympho, c’est une insulte… si l’on part du principe que la libertine est nympho alors, « libertine » devient à son tour une insulte…

Entre peur, envie et fantasmes, se dévoilent les mécanismes conduisant à insulter la femme sexuellement libre. Elle enflamme les plus bas instincts, sa séduction est vénéneuse bref, elle sent le soufre et, comme de nos jours on ne peut raisonnablement plus l’accuser d’être possédée, on se persuade qu’elle est malade…

Nymphomane…

Elle est tyrannisée par une libido totalement déréglée. La nymphomanie, longtemps confondue avec l’hystérie dont elle était considérée comme l’un des symptômes, est une maladie invalidante conduisant à l’isolement et à la dépression. Si les symptômes sont bien connus, l’origine de la pathologie reste souvent mal déterminée car elle fait intervenir des facteurs psychiatriques, hormonaux et parfois génétiques.

Pratiquement et en gros, la nymphomane ne peut croiser le regard d’un homme (ou d’une femme si elle est homosexuelle) sans imaginer immédiatement et, se persuader, que ce regard exprime un désir sexuel. Son esprit s’emballe, fantasme, elle subit un déferlement hormonal tel, que la pulsion sexuelle prend le pas sur le raisonnement logique….

Toute la vie sociale, professionnelle et privée de la nymphomane est polluée par la maladie, dans presque tous les cas, elle éprouve de la honte vis-à-vis de ses comportements et de ses pensées, sans pour autant pouvoir résister à l’appel impérieux de sa libido.

Libertine

Femme et libre, il semble que ces deux mots ont encore bien du mal à s’associer sans arrières pensées, alors que cela va de soi lorsqu’il s’agit d’un homme… « Libertin » est perçu comme une valeur ajoutée quand son avatar féminin est encore considéré comme une insolence.

La libertine est une femme libérée des contraintes morales subies par son sexe. Elle séduit pour ce qu’elle représente de transgression et, parce qu’elle est un « adversaire » à la mesure de l’homme qui la cherche.

Désormais la libertine est de tous les milieux, cadre sup comme employée, célibataire ou en couple, elle choisit de vivre ses émotions, ses pulsions, brise les tabous, cumule ses rôles de mère, d’amante et surtout, de femme.

Affranchie des diktats sociaux et religieux qui enferment encore la plupart des femmes, elle séduit autant qu’elle bouscule les habitudes. Joue d’égal à égal avec les hommes sur le terrain des désirs, qu’elle exprime sans fausse pudeur, pour mieux les vivre.

Une impudente liberté de mœurs…

Si être libertine c’est être malade alors, tous les libertins sont malades… et oui, ils le sont peut-être finalement ! Malades d’indigestion, écœurés et nauséeux lorsqu’ils regardent une société qui peine encore à accorder à tous ces représentants la liberté de leur propre corps.

Les libertines volent trop haut pour être atteintes par des insultes qui, par un phénomène de gravité bien connu, ne salissent que ceux qui les ont lancées…

Petit reportage à voir ABSOLUMENT



La libertine

About La libertine

view all posts

Jeune Libertine de 25 ans je partages avec vous mon amour pour le Libertinage.Tu cherches à rencontrer des Libertines? REJOINT NOUS ICI Si tu veux baiser ce soir!

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Les libertines sont-elles Nymphomanes?"

avatar
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Graig
Invité

Le libertinage est un état d’esprit. La recherche d’une autre source de plaisir autre que son amant, mais avec l’accord de ce dernier. Une femme libertine est une femme libre qui cherche à s’épanouir sexuellement. Ce n’est pas forcément une nymphomane.

LibertineTimide
Invité

Oui je pense que il y à de la Nymphomanie dans le Libertinage. C’est mon avis