Libertinage: idées reçues et clichés sur les libertins et libertines

Vous vous sentez l’âme libertine… et avez toutes les peines du monde à convaincre votre partenaire de s’ouvrir à vos idées d’épanouissement sexuel. Vous vous aimez tendrement mais la routine c’est installée, la libido des premiers jours s’est envolée…

Voici quelques pistes de réflexions pouvant vous aider à combattre les idées reçues les plus fréquentes concernant le libertinage.

Les libertins sont lubriques !

Oui, et impudiques par-dessus le marché ! Entre personnes qui font l’amour, la lubricité est l’expression physique et tangible des désirs…Une réponse animale à nos pulsions animales. Naturelle dans les rapports consentis, elle n’est pathologique que dans les excès de l’hypersexualité* ou de l’exhibitionnisme sur la voie publique.

Où réside l’impudicité dans l’exposition d’un corps qui se livre aux plaisirs de l’amour ? A bien y regarder, toutes les postures sexuelles peuvent être qualifiées d’impudiques… L’érotisme des uns est la pornographie des autres, par nature les libertins respectent la sensibilité de chacun, privilégiant la pudeur de l’âme plutôt que celle des corps…

Le libertinage : un nid à MST (IST)

Je serais presque tentée de dire : moins qu’ailleurs ! Les libertins ne plaisantent ni avec l’hygiène, ni avec les risques de transmissions de maladies. Souvent plus et mieux informés que le reste de la population, ils sont d’une grande vigilance. L’utilisation de préservatifs est une règle à laquelle ils se plient d’autant plus volontiers qu’elle leur assure de pouvoir s’adonner à leurs plaisirs le plus longtemps possible.

En toute logique, ils ne risquent jamais leur vie pour un orgasme, conscients qu’alors ils ne pourraient plus en avoir CQFD !

Libertinage et prostitution

Les clubs libertins seraient un repère de la prostitution déguisée, tout comme les femmes seules s’inscrivant sur les sites libertins sont vénales… Deux idées reçues qui ont la vie dure. Dans la réalité, même s’il est vrai que cela peut être exceptionnellement le cas, c’est d’autant plus rare que les libertins n’ont besoin ni de l’une, ni de l’autre, pour satisfaire leurs désirs.

La base des échanges libertins, c’est le partage du plaisir pour lequel il n’y a d’autre monnaie d’échange que le désir de chacun… L’échangiste n’est pas plus proxénète que la libertine n’est prostituée !

Le Libertinage, repère de vieux pervers…

Est-il pervers de désirer sodomiser où être sodomisé par son ou sa partenaire ? Suis-je pervers parce que j’aime regarder ton sexe ? Autrement dit, il est nécessaire de savoir ce que chacun considère comme pervers en ouvrant le dialogue…

Quant à l’âge des libertins… Libération sexuelle oblige, le libertinage n’est plus réservé aux quadras, quinqua et sexagénaires, pas plus qu’aux stars du showbiz. Monsieur et Madame Toutlemonde libertinent de 25 à 65 ans et plus !

Et du sadomasochisme…

Le sadomasochisme* répond à une définition précise, tout comme le fait d’être libertin correspond à un état d’esprit. Il y a des libertins qui le sont, mais les masochistes et sadomasochistes ne sont pas tous libertins ! S’il est vrai que les jeux libertins prennent parfois des allures SM, c’est généralement dans le registre soft et ludique… pas plus méchant que lorsque vous attachez tendrement votre amant(e) aux barreaux du lit !

* articles détaillés : lexique du libertinage


La libertine

About La libertine

view all posts

Jeune Libertine de 25 ans je partages avec vous mon amour pour le Libertinage.Tu cherches à rencontrer des Libertines? REJOINT NOUS ICI Si tu veux baiser ce soir!

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
  Subscribe  
Me notifier des