La Sodomie et le Fist fucking

La Sodomie

Je n’apprendrais rien à personne sur cette pratique qui consiste à pénétrer un anus au moyen d’un phallus naturel ou artificiel…

Reste que la sodomie très appréciée des hommes, l’est bien moins par les femmes. En raison des tabous qui entourent la zone anale d’une part et, encore bien souvent, en raison d’expérience malheureuse avec un amant indélicat. Il me paraît alors plus utile de m’attarder sur l’art et la manière d’initier votre partenaire à une pratique qui peut apporter autant de plaisir au donneur qu’au receveur…

Douceur, lenteur et attention ! Avant de songer pénétrer votre partenaire avec votre phallus, il convient d’éduquer la zone, par de délicates caresses tactiles ou buccales sur la peau externe très sensible. Lorsque la zone est détendue et assouplie, appliquez du lubrifiant sur l’anus et sur l’un de vos doigts, accentuez vos caresses en exerçant une pression progressive jusqu’à ce que l’anus s’ouvre et vous laisse le passage.

Vous pouvez alors entamer un lent mouvement de va et vient, lorsque l’anneau du sphincter est totalement détendu, la pénétration d’un sex toy ou de votre phallus est envisageable. Allez-y lentement, sans jamais forcer en observant les réactions de votre partenaire.

Fist-fucking

Littéralement « baiser avec le poing », c’est une image plus brutale que la réalité de la pratique. Hormis quelques stars du X particulièrement compliantes et entraînées, peu d’hommes et de femmes peuvent être ainsi pénétrés sans problèmes…

Le fist-fucking consiste à pénétrer le vagin ou l’anus d’une personne avec la main, doigts tendus et regroupés dans un premier temps. Ce n’est que lorsque les muscles vaginaux ou les sphincters sont parfaitement assouplis et détendus, que la main peut s’introduire complètement et, qu’il est éventuellement possible de fermer le poing à l’intérieur.

Sauf cas très exceptionnel, ce n’est jamais le poing fermé qui pénètre le receveur et, pour tous ceux qui débutent dans la pratique il est nécessaire de progresser lentement, doigt après doigt. Dans tous les cas il est obligatoire de lubrifier abondamment la main et l’orifice lui-même. Il est possible et même souvent plus confortable d’utiliser des gants (latex ou chirurgicaux), ils sont également une protection vis-à-vis des microlésions.

Une règle immuable, les ongles doivent être courts et limés et vous ne devez jamais lésiner sur le lubrifiant

Dans tous les cas :

N’oubliez jamais que : c’est toujours celui qui est pénétré qui pilote et, qu’un partenaire stressé = anus fermé ! De même, vous devez cesser toute pénétration, qu’elle soit vaginale ou anale, à la moindre douleur ou inconfort. Dans le cas contraire vous risquez de blesser votre partenaire qui ne sera pas prêt à recommencer de sitôt !

Enfin, méfiez-vous des vasodilatateurs vendus pour de soi-disant propriétés relaxantes, en général ils agissent comme des sédatifs qui endorment la zone, bloquant les sensations agréables, comme les douloureuses qui sont là pour vous avertir de vos limites physiologiques…

Fissure : suite à l’introduction d’objet contondant (pratiques sexuelles risquées : fistfucking, sodomie sans lubrifiant, etc.).

 


La libertine

About La libertine

view all posts

Jeune Libertine de 25 ans je partages avec vous mon amour pour le Libertinage.Tu cherches à rencontrer des Libertines? REJOINT NOUS ICI Si tu veux baiser ce soir!

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
  Subscribe  
Me notifier des