Le cuckolding:Définition en Français

Libertines récemment inscrites sur le site

Pratique masochiste plus répandue aux Usa qu’en Europe, cette forme de cocufiage organisé, consenti et même recherché trouve son origine dans un besoin d’humiliation.
En anglais, cocu se dit « cuckold » en référence au nom du coucou, oiseau dont la femelle pond ses œufs dans le nid des autres…

Il s’agit d’une paraphilie du répertoire masochiste, dans laquelle l’homme est sexuellement excité à l’idée que sa compagne ait des relations sexuelles avec d’autres que lui.
En conséquence, ce cocu là n’est pas seulement informé du cocufiage, il en est demandeur, et souvent l’organisateur. C’est le plus souvent lui qui incite sa compagne à avoir des relations sexuelles hors de leur couple, il peut aussi bien désirer assister, suivre les ébats en temps réel (portable, webcam) ou, en exiger le récit détaillé… Ce qui compte et fait la différence avec le candaulisme, c’est la dimension humiliante de la situation qui est activement recherchée, voire exigée de sa part.

Il arrive parfois que ce soit l’impuissance (fonctionnelle ou psy) qui soit à l’origine de la pratique. Le cuckolding permet alors à l’homme de sublimer sa pulsion sexuelle inassouvie, tout en offrant à sa compagne la satisfaction de ses propres besoins sexuels.

 
La dimension masochiste
C’est avant tout la recherche active de l’humiliation du « soumis » qui caractérise le cuckolding. Il n’est donc pas rare que le couple y ajoute d’autres pratiques du même registre : la femme peut imposer un cleaning up à son cocu (nettoyage buccal de la vulve après éjaculation de l’amant) voire, l’obliger à faire de même au pénis de l’homme, particulièrement lorsque le cocu en est dégoûté et/ou humilié…

Le cocu volontaire se voit souvent imposé le port d’une ceinture de chasteté lui interdisant toutes relations sexuelles conjugales et/ou extra-conjugales.

Dans la recherche d’un renforcement de l’humiliation, il est fréquent qu’au sein de l’intimité du couple, le cocu endosse le rôle de domestique allant jusqu’au service du ou des amants de sa compagne.
Fessées, facesitting, humiliation verbale, etc. complètent souvent le tableau.

 
L’amant : « instrument et faire valoir »
L’amant, même s’il profite de la situation, n’est en réalité que l’instrument de la satisfaction sexuelle du couple. Réduit au rôle d’étalon, il est rare qu’il « serve » plus d’une fois, encore plus qu’un lien sentimental naisse entre lui et la femme ou le couple. Les anglo-saxons le désignent sous le nom de « Bull » taureau, utilisé pour ses seules qualités animales, ce qui tend à mettre en valeur les qualités « humaines » de l’homme cocu…

 
Variante

Le cuckolding avec des blacks ou, tout représentant d’une ethnie considérée comme « inférieure » par le couple d’adeptes, c’est particulièrement développée aux States. Elle est sensée accentuer l’humiliation du cocu par la transgression des tabous sociaux.
Quelques termes imagés ont ainsi vu le jour pour désigner la femme : slut4blacks ou encore hotwife4blacks lorsqu’elle n’  « utilise » que des amants blacks.


La libertine

About La libertine

view all posts

Jeune Libertine de 25 ans je partages avec vous mon amour pour le Libertinage.Tu cherches à rencontrer des Libertines? REJOINT NOUS ICI Si tu veux baiser ce soir!

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Le cuckolding:Définition en Français"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Jo Payet
Invité

Je me reconnais complètement, dans ce récit.

wpDiscuz