Libertinage de couple : concessions et frustrations

Hormis quelques célibataires endurcis, nous savons tous très bien que la vie de couple repose sur un équilibre constant entre les concessions de chacun et les frustrations que cela entraîne. Il en va de même dans le libertinage de couple, d’autant qu’il touche à l’intimité et titille nos limites…

 

Dissocier le corps et les sentiments, la première concession…

Que l’on soit libertin ou simplement échangiste, toutes les pratiques libertines posent nombre de questions touchant directement ce que le couple et les individus qui le composent acceptent de tolérer. Même ceux qui ne s’autorisent que des pratiques voyeurisme/exhibition ou encore le côte-à-côtisme peuvent y être confrontés, il suffit pour cela que l’un des deux ait envie d’aller plus loin…

Ce pose alors la question d’abandonner la notion d’exclusivité sexuelle, d’accepter non seulement la présence d’un ou de plusieurs « Autres » dans la bulle d’intimité qui a fondé le couple et aussi pour chacun, de tolérer l’idée que son partenaire puisse désirer cet Autre…

C’est un renoncement volontaire à la « possession » du corps et des pulsions de son/sa partenaire, une concession à la jalousie qui n’est pas toujours simple mais, qui représente le premier pas vers l’esprit du libertinage. Cependant, par sa nature même, toute concession entraîne obligatoirement une frustration ou une déception, plus ou moins bien vécue selon l’importance qu’on y attache individuellement.

Réalisme et tolérance, les meilleures armes contre la frustration

On a beau vivre ensemble, partager nos intimités pour créer une intimité du couple, chacun des deux individus existe avec ses propres désirs, fantasmes, etc. Le couple ne détruit pas les individualités, il crée une nouvelle entité et une dynamique qui lui est propre, qui se construit sur les apports et les concessions de chacun.
Or, il est une évidence facile à oublier, c’est qu’au sein du couple on n’a pas toujours exactement les mêmes attentes, pas les mêmes désirs et en plus, pas toujours au même moment ! Aborder la sexualité plurielle au travers du libertinage c’est multiplier les « risques » de désaccord par autant de nouveaux partenaires et par autant de situations que l’on peut imaginer essayer…

Il suffit par exemple que l’un veuille se lancer dans l’échangisme alors que l’autre ne veut pas aller au-delà du côte-à-côtisme ou encore, que Mr désire ardemment pratiquer une « double » avec Mme qui lui refuse ce plaisir, qu’en rencontrant un couple il plaise à l’un et pas à l’autre… Les exemples sont légions, tous étant potentiellement des sources de frustrations que, seules la tolérance et la reconnaissance de l’individualité du conjoint(e) permettent de dépasser.

Bien vivre le paradoxe du libertinage

Alors que le libertinage ouvre toutes les possibilités de réaliser nos fantasmes, il se fonde aussi sur l’acceptation de se voir refuser la satisfaction de nos désirs pulsionnels car, il repose sur le respect total du droit de refuser un contact, une pratique, etc. Du coup, les occasions de devoir refouler ses désirs sont aussi riches que notre imaginaire érotique…

La bonne nouvelle c’est que pour la plupart, le libertinage en couple sera une aventure merveilleuse grâce à laquelle chaque individu pourra s’épanouir sexuellement et, enrichir ainsi le couple par un renouveau de son répertoire érotique. Bien sûr il nécessitera quelques concessions, il engendrera quelques frustrations, bien vite oubliées en regard de tous les plaisirs mutuellement partagés et de ses bienfaits sur la vie sexuelle du couple…

Libertines récemment inscrites sur le site


La libertine

About La libertine

view all posts

Jeune Libertine de 25 ans je partages avec vous mon amour pour le Libertinage.Tu cherches à rencontrer des Libertines? REJOINT NOUS ICI Si tu veux baiser ce soir!

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
%d blogueurs aiment cette page :