Le clédalisme:Histoire et définition de cette pratique sexuelle

Libertines récemment inscrites sur le site

Serez-vous surpris d’apprendre que derrière ce nom étrange se cache la « clé » de Salvator Dali ? Construit comme le nom de Solange de Cléda*, l’héroïne de son seul et très érotique roman… Personnification du mélange de mysticisme, d’érotisme et de frustration qui caractérise son âme.
Souvent qualifié d’esprit « tordu », Dali n’a eu de cesse de provoquer, de choquer, se qualifiant lui-même de « parfait pervers polymorphe ». Au travers de son art et, au travers de ses déclarations, de l’image de lui-même qu’il cultive .Ce maître de la mise en scène imagine l’orgasme spontané issu d’une relation platonique, naissant de la seule imagination. Il le définit comme le troisième stade de la relation sadomasochiste : « le plaisir et la souffrance sublimés dans une identification toute transcendante avec l’objet ».


Le clédalisme par Dali

La première étape consiste à convaincre une quinzaine de personnes de se livrer intégralement à ses fantasmes sexuels, en acceptant de suivre les scenarii imposés par le Maître. Ils sont sélectionnés pour leur beauté et leur innocence. Chaque scénette imaginée par Dali est consignée par des « notaires », les lieux de réception sont préparés pour accueillir les tableaux vivants qu’il a minutieusement conçus.
Dali a organisé de telles soirées dans de grands hôtels, expliqué comment il jouissait à distance des tableaux, ne « consommant » jamais, et plus encore du plaisir d’annuler au dernier moment une séance préparée de longue date.

 

Et, sans lui…
Une copie de l’idée, sans l’esprit. L’organisation repose sur un maître de cérémonie entre les mains duquel tous les invités se remettent, et suivent scrupuleusement une mise en scène a tendance masochiste. Le plus souvent l’organisateur connait bien ses invités, il profite de l’occasion pour les amener à se dépasser. Ainsi, à celle qui rêve en secret d’un gang bang, il fournira des étalons, à celui-ci qui hésite entre garçons et filles, il donnera l’occasion de comparer…
Parfois, le jeu s’attache au plus près du modèle dalinien, il est alors souvent cruel, rarement organisé et toujours dans la plus extrême discrétion. Ceux qui en ont été les Maîtres ne s’en vantent qu’en comité privé, ceux qui l’ont vécu n’en parlent que lorsqu’il apporte la révélation d’un masochisme sous-jacent…

 
Moralité
Selon Salvator Dali, établir une comparaison entre clédalisme et orgie est une faute d’esprit : « La partouze se déroule toujours dans l’anarchie gélatineuse, alors que l’érotisme dalinien obéit à une organisation rigoureuse issue de mon délire, à une orchestration et une hiérarchisation des formes, des mouvements, des couleurs ».
Si l’occasion vous est offerte de participer, n’hésitez pas. C’est une occasion d’explorer votre sexualité qui s’offre à vous et, vous ne risquez que de devoir écourter votre présence si vraiment la chose vous déplaît…
Je me souviens avoir entendu dire d’une soirée de ce genre, qu’elle avait « le goût d’une eau pétillante comparée au meilleur champagne » par quelqu’un qui n’y avait pas su y trouver son compte…


La libertine

About La libertine

view all posts

Jeune Libertine de 25 ans je partages avec vous mon amour pour le Libertinage.Tu cherches à rencontrer des Libertines? REJOINT NOUS ICI Si tu veux baiser ce soir!

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz