Bordel, Echangisme et infidélités:Chronique libertine

Libertines récemment inscrites sur le site

« De mon temps quand tu voulais tromper ta femme sans risques, tu allais au bordel… Aujourd’hui, tu lui dis que t’es libertin ! ».

Remarque lapidaire qui reflète bien l’opinion générale car, ne nous leurrons pas, même s’il gagne du terrain, le libertinage de mœurs fait beaucoup fantasmer, tout en souffrant encore d’une morale dont on peut souhaiter que l’obsolescence soit programmée !

On ne trompe qu’avec son cœur, pas avec son cul…

C’est l’un des crédos du libertinage et, celui qui est le plus attaqué, sûrement parce que trop envié… Les parangons de vertu rétorquent que l’argument est spécieux, hypocrite, qu’il séduit sous de fausses apparences, quand ils n’assènent pas pour conclure, que la jalousie finit toujours par réapparaître…

Or, prenons l’exemple de l’échangisme, ou de la sexualité plurielle en général. A bien y regarder, l’échangiste ne peut être infidèle puisqu’il pratique sous les yeux et avec le consentement de son ou sa partenaire. Il n’y a là ni tromperie, ni adultère. Adultère qui, soit dit en passant, représente bien plus de dangers pour le couple lorsqu’il vient à générer un sentiment amoureux…

De la révolution jusqu’à nos jours, le fondement de la fidélité sexuelle (en droit laïque et religieux) reposait sur le dogme impératif de la paternité et, sur un droit de « propriété » exercé par l’époux sur sa conjointe. La fidélité était une vertu essentiellement féminine…

Aujourd’hui, contraception, tests ADN et émancipation de la femme rendent ces principes obsolètes et, tendent à recentrer la fidélité sur le cœur et les sentiments, pas sur un corps et ses instincts, dont chacun doit disposer librement.

Le libertinage

Trop souvent encore synonyme de débauche, stupre, fornication, perversions en tous genres… A croire que pour beaucoup* le libertinage représente la somme de toutes leurs peurs et, qu’ils y projettent leurs propres hontes…

La réalité c’est que le libertinage, c’est l’émancipation vis-à-vis des règles imposées par la morale d’une époque révolue, niant le corps, diabolisant ses pulsions et, survalorisant l’âme au détriment de la matière… au risque des pires déséquilibres.**

Cette liberté que prône le libertin, ce n’est pas faire n’importe quoi, c’est se donner de nouvelles règles, respectueuses de soi et de l’autre. Le libertinage restaure l’unicité du corps et de l’âme, rappelle que l’une n’existe pas sans l’autre et, honore ce don de la nature qu’est le comportement érotique.

Le libertinage replace la fidélité là où elle ne devrait jamais faire défaut : dans la fidélité aux principes, à la parole donnée, aux sentiments partagés. Dans le respect le plus total de la liberté d’autrui sans laquelle la sienne n’existe pas.

Et, c’est probablement avec toute l’insolence d’une élite que 93% des libertins et échangistes s’estiment plus heureux dans leur couple que les non libertins…

 

*On ne dénombre que 400 000 libertins en France

** Statistiquement, toutes proportions gardées, ce sont les sociétés les plus prudes et répressives quant aux mœurs sexuelles qui présentent les taux les plus élevés de délits et crimes sexuels.


La libertine

About La libertine

view all posts

Jeune Libertine de 25 ans je partages avec vous mon amour pour le Libertinage.Tu cherches à rencontrer des Libertines? REJOINT NOUS ICI Si tu veux baiser ce soir!

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz