Bondage:sens et définition

Libertines récemment inscrites sur le site

Bondage signifie esclavage, captivité et, vient du verbe to bond : lier, attacher, obliger. Il désigne aussi l’attachement, y compris émotionnel…

Dans le paysage libertin

Le Bondage symbolise et sublime le lien, la confiance entre deux partenaires complices de leurs désirs et de leurs plaisirs. Il contient tous les degrés d’un érotisme et d’un esthétisme paroxystiques.

La relation sexuelle et à fortiori la pénétration ne sont pas l’aboutissement du bondage. C’est dans l’art et la lenteur du ligotage que réside le plaisir le plus vif : la montée progressive d’une insoutenable tension sexuelle qui explose dans la contemplation du corps artistement immobilisé pour l’officiant et, dans le plaisir de se livrer intégralement pour le soumis…

Bien que le Shibari, l’art japonais du ligotage connaisse un succès grandissant, en raison notamment de son esthétisme poussé et de sa grande cérébralité, il est loin d’être accessible et sans danger pour les néophytes, il demande apprentissage et préparation.

Plus accessibles aux libertins recherchant le piquant d’une contrainte mesurée, il existe pléthore d’objets dédiés à toutes les formes de bondage, plus proches de nos traditions… ils offrent une version plus soft et, les mêmes frissons…

Objets de volupté…

Depuis les menottes « velours » so kitch, jusqu’aux chaînes, laisses, colliers avec ou sans clous, entraves ou encore pour les plus audacieux les piloris, on emploie tout ou presque de ce qui peut servir à attacher quelqu’un. Les barreaux d’un lit sont bienvenus pour commencer mais, les anneaux, croix de Saint André et tous les dispositifs de suspension sont fort prisés…

Mono gants, corsets, serre taille, cagoules, combinaisons, se déclinent en cuir et en latex artistement lacés au plus près du corps, ils apportent une touche d’esthétisme sulfureux…

Dans le Sadomasochisme

L’objectif du bondage est ici au service de la relation entre le dominant et le soumis. Il devient un accessoire de contrainte parmi les autres et, le degré de gêne ou de souffrance qu’il doit infliger est convenu entre les partenaires. Ce n’est plus tant l’esthétique passe au second plan, c’est la dimension humiliante qui est recherchée.

Dans le cadre de la relation sadomasochiste, le bondage utilise les mêmes objets en durcissant souvent leur impact (serrage, clous, etc.), se complète par l’usage de cages de contentions et, d’un mobilier s’inspirant souvent des salles de tortures moyenâgeuses, de lieux tels les donjons, le tout contribuant ainsi à la mise en scène sadomasochiste.

Chez soi…

En respectant quelques règles de sécurité évidentes (code gestuel, ciseaux,…) le bondage « maison » est un plaisir délicieusement piquant que deux amants complices peuvent partager, celui de se livrer entièrement à l’autre, comme celui de ressentir la confiance de celui qui s’offre….

 


La libertine

About La libertine

view all posts

Jeune Libertine de 25 ans je partages avec vous mon amour pour le Libertinage.Tu cherches à rencontrer des Libertines? REJOINT NOUS ICI Si tu veux baiser ce soir!

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz